MÉCANIQUE

Giorgio a créé ce poème lors de l’atelier d’écriture à la carte Ecritures de soi « Ecrire la poésie narrative » de mardi 23 février, animé par Mathilde Pucheu. L’occasion de jouer avec les rimes et la rythmique en s’inspirant de la chanson et, en particulier de Serge Gainsbourg !

Lire plus

Haïku : 5 sens, Jessica Démoclès

Lors l’atelier « 5 sens », elle a créé une suite de haïku après avoir inventé des tableaux. Elle traduit des impressions sensorielles, grâce à un vocabulaire concret. Jessica forme de très belles images poétiques marquantes. 

Lire plus

Poésie-Absence-etourdissante-Céline-Dauvergne

Absence étourdissante-Celine-DAUVERGNE

« Ça couvre le craquement des branches, le chuintement d’une chouette, le cliquetis du ru. Au loin les murmures déjà d’êtres humains, le premier vrombissement d’un quad, le premier meuglement d’une vache et le chant d’un coq.

En vain rien ne recouvre le silence étourdissant de ses mots inaudibles. » Céline Dauvergne prépare un projet de poésie. Elle laisse cours à l’oral, sensible aux mots et leur polysémie (plusieurs sens), sensible à la polyphonie (plusieurs voix). Un poème à lire à haute voix ! Céline participe au Lab’accompagnement de manuscrit animé par Mathilde Pucheu. 

Lire plus

La quête, Nilso

Hypallages du texte :

► « Derrière la masse claire des rochers exaltés ». S’il n’y avait pas la marque grammaticale de l’accord, on pourrait associer « exalté » au narrateur. Cela sous-entend un double sens et injecte donc une forme de poésie. 

► « sur les cailloux discrets », même effet que précédemment. C’est d’autant plus fort que ces états émotionnels ainsi attribués à des éléments du décor, entrent en adéquation avec l’état du narrateur. 

► «  J’ai choisi de contourner ce petit massif pommelé où j’ai aperçu ses atours annelés, fugitifs. » Le mot « fugitif » correspond au comportement de l’animal. Nilso joue donc à cache-cache à travers sa narration, mais aussi le sens de ses mots. 

Lire plus

Coucher de soleil

pour créer une description déceptive de coucher de soleil. Il s’agit de jouer avec le cliché « poétique » du coucher de soleil et de le détourner à travers des comparaisons et des métaphores ! 

Lire plus

Petite Martine

Ce texte est issu d’un exercice d’écriture visant à créer un portrait de personnage en insérant des allitérations (répétitions de consonnes). Ce bref texte « Petite Martine » prend des accents de comptine. Les effets sonores facilitent la mémorisation. Agnès est parvenue à traduire le caractère du personnage à travers cette prosodie. 

Lire plus

Moitié supérieure

Léa Cuénin a écrit MOITIE SUPERIEURE, un bref récit de fiction qui met en scène le point de vue narratif et interroge la place du lecteur ! Un personnage en observe un autre à bonne distance : rue façade. L’observé accomplit ses gestes du quotidien. Les deux personnes vont se rencontrer. Que va-t-il se passer ?

Lire plus

Le répit donné par la nuit

Ce texte, créé en dehors du Lab’, lors d’une session sur la nuit, présente le personnage récurrent et marquant de Dédé  issu de son projet littéraire. La lecture n’est pas facilitée par la presque absence de ponctuation. Alors, il faut se laisser porter par l’élan de la voix. Expérience garantie !

Lire plus

MEURTRE NOCTURNE, CITE DE LA PLEINE LUNE, SARCELLES

Un récit conçu comme des séquences de film, à la fois grâce à un glissement de point de vue, mais aussi en maniant l’esthétique du scénario avec des phrases hachées et concises. Ce court récit crée une atmosphère bleutée où les sons sont mis en valeur aussi bien à travers la description que par les figures de style sonores qu’elle injecte. Suspense !

Lire plus

Dernière frontière, Zoé Miclot

Zoé Miclot a participé à l’atelier d’écriture en présence Ecritures brèves. Désormais, elle prépare un roman. Ce texte est indépendant de son manuscrit. Il évoque un saut en parachute : jeux de style et description pour cette courte narration !

Lire plus