Dose d’art confiné : Hockney

En cette période de confinement, nous sommes nombreux à ressentir la nécessité de maintenir un lien avec la culture, avec l’art. Il reste possible d’acquérir des livres sur le seuil de votre librairie indépendante – et ainsi échapper à la tentation Amazon. D’ailleurs, nous vous recommandons un saut chez nos voisins Les Cahiers de Colette, rue Rambuteau (chaleureux et très bons conseillers) ! Si nous n’avons pas trouvé d’alternative de « survie » à la disparition momentanée du spectacle vivant, il y a quand même le moyen de voir des tableaux en visite virtuelle.

Visite virtuelle

La galerie Lelong & Co. organise une visite virtuelle dans ses espaces de tableaux récents de David Hockney. Cette exposition a ouvert le 15 octobre à Paris, et presque aussitôt fermé suite à la mise en place du confinement. Or, ces œuvres de David Hockney valent le détour, et même, qu’on s’y attarde ! Le célèbre peintre britannique ayant fait l’objet d’une rétrospective récemment au Centre Pompidou, est connu notamment pour ses « piscines californiennes » : « A Bigger Splash ». 

© A Bigger Splash, David Hockney, 1967

La visite virtuelle propose de se déplacer dans les salles d’exposition et de découvrir les œuvres. Bien sûr, cela ne remplace pas la matière du tableau, ni les effets de lumière du réel, qui viendraient rencontrer l’espace. Mais c’est un moyen de continuer à stimuler notre regard et approfondir nos connaissances de la peinture.

c’est un moyen de continuer à stimuler notre regard et approfondir nos connaissances de la peinture.

David Hockney et la Normandie

Installé en Normandie, dans le Calvados, David Hockney capture une autre lumière que celle de la Californie, par exemple. Il crée des scènes narratives mettant en valeur les décors de la région : arbres fruitiers, maisons normandes… Il accorde une importance particulière aux pommiers, poiriers… On peut rapprocher certains de ses tableaux d’une approche impressionniste à travers les thèmes, le rapport entretenu avec la lumière et un sens du pointillé. Cependant, on reconnaît sa pâte, son jeu des a-plats et son choix des couleurs franches qui peuvent tirer vers le fluo. 

David Hockney, Trees with Less Mist, 2019, acrylique sur toile, 91 x 122 cm © David Hockney, Crédit photo : Richard Schmidt Courtesy Galerie Lelong & Co. Paris

A 83 ans, le peintre continue de nous surprendre et entraîne notre regard vers la campagne normande, nous livrant ainsi une part des secrets de la région.

Galerie Lelong & Co, Paris

Dès la levée du confinement, l’exposition accueillera le public. L’exposition est prolongée jusqu’au 27 février 2021. Vous pourrez également retrouver les œuvres célébrant le printemps en 2021 à la Royal Academy à Londres et au Musée de l’Orangerie à Paris. Tableaux à suivre ! 


EN SAVOIR PLUS
► Lire l’article de référence de Connaissance des Arts.
► Réaliser la visite virtuelle.

Laisser un commentaire