Elle attend

Elle attend / Ludwig_Kirchner

Elle attend, Sylvie Lafabregue

Sylvie Lafabregue participe régulièrement aux ateliers d’écriture créative de Rémanence des mots à Paris, même en pleine grève, même après 15 km de marche et une journée de travail. Confinée, comme tous, elle donne une place à sa créativité, pour notre plus grand plaisir  ! Voici un bref écrit-instant. A apprécier en prenant le temps et en laissant les blancs, les silences s’épanouir.

Il est deux heures du matin, il n’est pas là, la place vide dans le lit se refroidit inexorablement.

Il est trois heures du matin. Elle se lève, fume cigarette sur cigarette, va du lit à la fenêtre et de la fenêtre au lit. Il a dû oublier ses clés.

Il est quatre heures du matin, toujours personne. Elle s’inquiète, fume encore, va à la fenêtre, rien. Elle l’a perdu c’est sûr.

Cinq heures du matin. Personne. Il doit être chez une femme qui le fascine, à voir tous les jours la même il n y a plus grand chose qui étonne.

Elle tourne des images dans sa tête qui la rendent folle ou jalouse ou bien les deux.Et elle fait les cent pas dans cet appartement maintenant totalement enfumé. Et comme un refrain obsédant elle se balance en murmurant « il reviendra, il reviendra. » 

––– Texte écrit, à distance, par Sylvie Lafabregue 

-> Pour lire d’autres textes d’atelier 


Tableau de Ernst Ludwig Kirchner

Laisser un commentaire