Le bus

Le bus

En ce temps-là j’étais jeune et j’aimais voyager sans destination précise.

Un jour, je me promenais tranquillement à chercher l’adresse pour me rendre chez une copine qui habitait Istanbul depuis peu. Je me suis retrouvée à aider un jeune qui avait perdu son chien.

Je ne me suis pas rendue compte tout de suite qu’il était aveugle.

J’aime aider les gens et parler avec eux pendant mes voyages et, cette fois, c’était  sa voix et son sourire qui m’avaient marquée.

En parlant, sa bonne humeur, sa façon de me raconter sa vie après avoir perdu la vue m’ont touchée et fait réfléchir.

J’étais surprise du fait que lui aussi aimait voyager : partir à l’aventure. Et il me racontait que la dernière chose qu’il avait vue cinq ans auparavant, c’était le bus qu’il avait pris avec ses amis pour aller sur une plage connue du Mexique.

C’était son rêve, pouvoir voir les temples mayas et aztèques mais il adorait nager et faire de la plongée.

Ce jour-là, fin mai il faisait chaud à playa del carmen et, pour se déplacer d’une plage à  l’autre, lui, avait décidé de prendre le bus car trop fatigué par la chaleur et le manque de sommeil. La course vers le bus qu’il allait rater, c’est une image gravée dans sa tête.

Aujourd’hui, quand il entend le klaxon et le bruit de bus, il sursaute toujours mais avec le même sourire que celui du début de notre conversation. Il me regarde en se tournant vers moi et me dit qu’il n’a toujours pas perdu l’envie de rêver et avancer dans son travail, dans le milieu de la musique, jusqu’à vouloir transmettre cette passion à son fils… Il sera papa dans quelques mois.

— Carla (atelier régulier)

Laisser un commentaire