Le lac de Philippe Brunet

Philippe Brunet a participé à l’atelier d’écriture créative Ecritures de soi animé par Elise Goldberg autour des cinq sens. A cette occasion, Philippe et les autres participants ont développé des scènes mettant en jeu les sens. Philippe a eu la générosité de partager sa production !

Allongé, alangui, bercé par le son frais du ruisseau se jetant dans le lac. Son ritournelle irrégulier, scintillant lorsque le ruisseau saute par-dessus le petit barrage de cailloux avant de rejoindre le calme du lac. Les montagnes autour du lac montaient la garde. Le lac était lisse, luisait du soleil déclinant.

Le lac était lisse, luisait du soleil déclinant.

Allongé, alangui, il sentait la fraîcheur de l’eau douce du lac.

C’est la première fois qu’il prenait de temps de sentir l’eau du lac, qu’il lui trouvait une odeur.

Il fermait les yeux, plutôt les gardait mi-clos pour ne rien louper : les montagnes élevées, de lac lisse, le reflet argenté du soleil scintillant sur les vaguelettes, le bruit du ruisseau, l’odeur de l’eau, la caresse de l’air d’été italien, le poids de son corps sur le sol herbeux.

Seule sa respiration marquait le temps qui passe.

°°° Auteur Philippe Brunet

 

Photo Philippe Brunet©

Laisser un commentaire