Le Petit Prince et Popeye [Dialogue]

Dans le cadre de l’atelier « Fictions & variations » animé par Mathilde Pucheu, les participants ont imaginé des personnages hybrides mêlant Spiderman et Sherlock Holmes, Obélix et Jean Valjean, Cosette et Antigone, Zazie et Milou, James Bond/Rantanplan, ici Le Petit Prince et… Popeye ! Un texte méta-littéraire (Dialogue entre l’auteur et son personnage) qui traite de l’adolescence.

Le Petit Prince et Popeye

Le Petit Prince et Popeye - Popeye
« Ecoute…. Je n’ai pas pris mon air surpris quand tu t’es mis à aimer les épinards. Je n’ai rien dit quand tu as commencé à aller à la salle de musculation non plus. Et… Hey ! Tu m’écoutes, oui ? Regarde-moi quand je te parle ! »

Le Petit Prince leva très lentement les yeux vers Antoine, lui offrant un regard noir.

« Bon, je disais, tous ces changements ces derniers temps… je trouve ça vraiment étrange.
– J’vois pas de quoi tu parles.
– Mais enfin ! Tu ne t’intéresses plus à rien ! Regarde-toi ! A part quand tu joues les gros bras, tu n’es pas très expressif. Comprends mon inquiétude ! Parle-moi enfin !

Le Petit Prince souffla, se redressa sur sa chaise et dit :
– Mais que veux-tu qu’je dise ?
– Pourquoi t’es-tu battu au lycée ?
– Il l’a mérité !
– Cela ne répond pas à ma question…
– Il embêtait la fille qu’j’aime bien.
– Et te battre t’es apparu comme une solution adéquate à ce problème ?
– Oui. Il n’a pas voulu comprendre.

– Quoi ? s’écria alors le Petit Prince, agacé
– Il a quoi ton œil ?
– Bah il a rien mon œil.
– On dirait pourtant, tu n’arrêtes pas de le fermer, comme si tu me faisais des clin d’œil… Tu t’es fait mal ?

Antoine tendit sa main vers le visage du Petit Prince, qui la balaya brutalement.
– Non mais !! Tu m’énerves à la fin ! J’ai répondu à ta question, j’peux y aller maintenant ?
– Une seconde jeune homme.
– Quoi encore ?
– Je voulais te parler de… Enfin, je voulais te dire que…. Je sais que tu fumes. Madame Bernadette t’a vu avec une pipe au bec sur les toits.
– Et alors ? Toi aussi tu fumes !
– Là n’est pas la question.
– Je fais ce que je veux !
– Prince… soupira Antoine.

Le Petit Prince et Popeye - petit princeLe Petit Prince se leva d’un bon, hors de lui.
– Ne m’appelle pas comme ça !
– Mais pourtant c’est ton nom !
– Bah il est débile ce nom…
– Je suis inquiet pour toi tu sais… Ton attitude m’effraie. J’ai l’impression d’avoir raté quelque chose. T’ai-je fait du mal ?
– Non, bougonna le Petit Prince
– Alors t’es-tu senti rejeté à un moment ? As-tu cru que je regrettais de t’avoir amené sur Terre avec moi ?
– Mais non !
– Alors que se passe-t-il, dis-moi !
– Mais… RIEN ! J’en ai marre à la fin ! Je vais finir par partir, tu sais ! Prince, c’est un nom débile ! Déjà, j’veux un vrai nom, comme tout le monde !
– Comme quoi ?
– J’sais pas. Un nom qui collerait avec mon futur métier !
– Quel futur métier ?
– Pirate !

Antoine voyait bien que le Petit Prince ne plaisantait pas. Pourtant il trouvait cette nouvelle drôle, tant elle lui était absurde, il reprit alors :
– Mais … enfin…. Pirate, ça n’existe plus. Et quand bien même, cela ne te ressemble pas. Tu as trop bon cœur pour être un criminel.
– Bah je serai marin alors !
– Et passer ta vie sur la mer ? Tu sais que c’est dangereux non ?
– Mais je m’en fiche que ce soit dangereux moi ! Je veux partir, voyager !

Le Petit Prince se tenait bien droit. Il ne renoncerait pas. Cette envie n’était pas nouvelle pour Antoine mais il ne la comprenait pas.

– Prin… Mon garçon, nous avons voyagé toute notre vie, cela ne te suffit pas ?
– Mais tu ne veux pas comprendre !! Je veux PARTIR ! TU veux qu’je te fasse un dessin ?

 

– Audrey P. en atelier Fictions & variations

2 commentaires sur « Le Petit Prince et Popeye [Dialogue] »

Laisser un commentaire