L’école d’Estelle L.

L’école d’Estelle L.

Ce jour-là je me rappelle très bien, il commençait à faire beau dehors, j’avais mis un pantalon en toile beige et un polo bleu marine. Quand le prof commença à rendre les copies, avec son air moqueur et rabaissant qu’il pouvait avoir vis-à-vis de certains élèves, il s’avança vers moi rapidement, — ce qui s’annonçait mal car les copies étaient toujours rendues dans l’ordre croissant —, s’arrêta, me fixa et me dit : « Vous avez fait des progrès en orthographe Dupuis, j’ai compté 25 fautes au lieu du double d’habitude ! En revanche vous manquez encore d’imagination, sans parler de votre style… ».

Je reçus ce nouveau 7/20 comme une flèche car, cette fois-ci, j’avais vraiment travaillé pour atteindre la moyenne, essayé de ne pas faire de fautes et avoir des idées. J’avais fait mon maximum mais même ces menus progrès ne suffisaient pas à m’encourager, il continuait à m’humilier et à me démotiver.

Estelle L. — Atelier d’écriture à la carte, séance sur l’Enfance

Laisser un commentaire