Les Cahiers de l’Asphalte

Les Cahiers de l’Asphalte, maison d’édition éphémère du Master 2 Création éditoriale multisupports de l’université Paris-Sorbonne, en co-partenariat avec le CFA de l’Édition-Asfored. Les trente étudiants se partagent les tâches du métier de l’édition pour développer un projet commun. Venant de tous horizons, ils s’interrogent sur notre monde contemporain. Le livre « Mai 2018, Dernier inventaire avant Révolution » est né de ce collectif pour qui « LA RÉVOLTE N’EST PAS UN MOT D’ORDRE MAIS UN QUESTIONNEMENT. “ (Source Untitled magazine)

Pour mettre en oeuvre leur projet, Les cahiers de l’asphalte ont lancé un appel à textes en novembre 2017. Ils se sont naturellement adressés aux structures d’ateliers d’écriture. Rémanence des Mots a répondu PRESENT avec un grand enthousiasme. Séduits par leur projet, les animateurs d’atelier ont proposé des jeux d’écriture

pour aborder Mai 68-Mai 18 sous différents angles narratifs. Nous avons accompagné les participants en assurant le conseil littéraire sur leurs textes avant de les soumettre à la maison d’édition. Après délibération, deux participants de Rémanence des mots ont vu leurs textes choisis par Les Cahiers de l’Asphalte. Les apprentis éditeurs ont ainsi permis à Gary Gabriel et Carole Pelé d’obtenir un accompagnement professionnel pour coller à la ligne éditorial et renforcer les qualités littéraires de leurs textes.

Le livre « Mai 2018, Dernier inventaire avant Révolution » est disponible sur Les cahiers de l’asphalte

Vous trouvez ici les deux textes des participants, « On ne fait d’omelette sans casser des keufs » de Gary Gabriel et « Sous nos pieds les pavés » de Carole Pelé.

Laisser un commentaire