Simone, Micro fiction de François J.

François J. participe à l’atelier en abonnement Ecritures brèves. Nous y abordons toutes les formes littéraires courtes : du haïku à la nouvelle. Chacun crée, pas à pas, un récit court abouti. Cette semaine, c’était micro fiction (une narration exigeante, un style concis, un art quoi) ! François s’est plié à l’exercice. Nous sommes partis d’incipit (débuts de récits) de Franz Kafka et avons suivi le procédé de Pierre Senges dans Etudes de silhouettes, c’est-à-dire imaginé la suite et, même la chute !

Micro fiction - visuel blog

La porte s’entrebâilla. Un revolver apparut au bout d’un bras tendu. Simone sursauta. 

On avait tambouriné à la porte si fort qu’elle en avait fait tomber sa cuillère à soupe dans son assiette et, son chat avait été éclaboussé par un peu de potage au potiron.

Il avait crié, son chat, mais elle, maintenant, haussait les épaules. Elle connaissait la chanson à force.

Elle passa au salon et ouvrit la porte de l’étagère du haut, dans laquelle elle gardait religieusement tout un tas de sachets de dragées qu’elle avait récoltés à l’occasion de divers mariages Elle avait l’habitude de les subtiliser discrètement sur les tables quand les invités étaient sur la piste de danse. C’était plus fort qu’elle, bien qu’elle ne les consommât jamais une fois rentrée chez elle.

Elle prit donc trois sachets de dragées et revint en enjambant son chat qui finissait de se lécher. Aux enfants déguisés en bandits qui attendaient avidement devant sa porte, elle dit d’une voix forte qui les impressionna « Voilà pour vous, vous irez vous faire baptiser avec ça ! ». Et c’est tout ce qu’il se passa ce jour-là ! 

L'atelier en abonnement Ecritures brèves est complet. Mais il est possible d'aborder la micro fiction en atelier à la carte ! 
► Ateliers d'écriture à la carte [Accessibles à la séance, à la carte]
► Micro fiction, mode d'emploi 

Laisser un commentaire