Micro texte

Micro texte / pieds nues

Micro texte de Zelda Gérard

Zelda Gérard est une complice fidèle de Rémanence des mots. Elle réagit aux propositions d’écriture hygiéniques proposés sur la page Facebook. Voici deux textes très différents. L’occasion de voir la diversité de création d’une seule et même personne. Ce qui a de quoi nous stimuler, non ?


Semaine 4 « Jeux oulipiens » / Jour 1 « Tautogramme» 

► Imaginez un texte dont tous les mots commencent par la même lettre : B. 

Bruno boit. Bruno boit beaucoup. Au bar, aux bains, dans la buanderie, à la boulangerie, chez Brigitte et bien sûr au bureau. Bruno barbote, de Bourbon en Brandy. Boutonnant sa brassière, il bégaie : bravo, Brigitte, les babouches, c’est « badass ».


Il y avait au fond de sa prunelle un coin étonné où était la terreur. Jeanne regardait le jeune veau et ses grands yeux apeurés en restant à distance, collée contre le mur de l’étable juste éclairée par un rai de lumière venant de la porte entrouverte.

Lequel des deux avait le plus peur à ce moment-là ?

Elle tient une grosse touffe d’herbe dans la main. Elle regardait le troupeau, le sentait surtout. C’était l’odeur d’abord, l’odeur avant tout. Le foin, la sueur, le groin, les pis. Et le jeune veau.

Elle avait voulu braver sa peur pour le voir lui. Elles étaient là, tranquilles, les vaches. Elle se dit intérieurement tu vois une vache c’est simple c’est clair c’est transparent. Pas de quoi être effrayée. Le veau près de sa mère. Elle voulait s’approcher maintenant, le côtoyer. Elle n’avait pas pensé qu’il serait si grand, si volumineux. Elle avait voulu apprendre comment domestiquer les animaux et savait que l’imprégnation consiste à habituer un animal sauvage à la présence humaine depuis son plus jeune âge en le nourrissant à la main.

Alors elle fit quelques pas vers lui, ouvrant la main pour lui tendre l’herbe verte fraîchement cueillie.

–––– Zelda Gérard

-> Pour lire d’autres textes d’atelier 

Laisser un commentaire