Autoportrait de Brume

Autoportrait de Brume, participante à l’Atelier d’écriture à la carte et… auteur/interprète !

  1. Mot-talisman 

Brume ! le pseudo que j’ai trouvé, pour sa définition ; cela signifie confusion de pensées.

  1. Une pensée totem

Attention, c’est over méga kitch : « La tête ailleurs avec des rêves plein les yeux ».

C’est dans… La Belle et la Bête… c’est super culcul, mais c’est parfaitement moi. Jamais attentive, je ne tiens pas une seconde les pieds sur terre et je fantasme ma vie. Mes rêves sont toujours grandioses et irréalisables.

  1. Comment tes textes prennent-ils corps ?

L’inspiration pour écrire vient d’une expression ou une sonorité dans un assemblage de mots. Et ça m’évoque tout de suite une chanson, la musicalité des syllabes. Je trouve le titre et j’écris assez facilement plein de rimes.

Éclats de rire, rien du tout, souvenirs fugueurs, baisers volés. Au départ c’est toujours deux mots assemblés. Ça peut venir n’importe quand, dans la rue, au resto, dans le métro. Je prends mon téléphone et je note ces deux mots et quelques rimes ou images associées qui me viennent. Puis le soir j’écris le texte.

  1. Dans l’écriture, où se situe ta ligne de vie ?

Euuuh j’ai pas compris la question… !

  1. Quelle est la chose la plus étonnante que tu aies créée en atelier d’écriture ?

En atelier, j’ai transformé une algue ou plante je ne sais plus en une espèce de monstre gluant et visqueux qui vit dans une grotte que j’aurais rencontré enfant. Mais peut-être que ça m’est vraiment arrivé.

  1. Écris-tu dans les lignes, en ligne, à la ligne ou sans ligne ?

J’écris sur les lignes. Je suis toujours très scolaire, je relis mes phrases et j’essaye d’enlever les fautes, ce qui n’est pas gagné avec moi… j’en fais plein !

  1. Et avec les autres, alors, en atelier ?

J’aime beaucoup écouter les idées et les récits des autres. Je suis toujours surprise de voir que mon interprétation du sujet n’est pas forcément la même que celle des autres alors qu’au départ il m’avait semblé n’y avoir qu’une seule façon de traiter la consigne. Parfois il y a autant de compréhensions de la consigne que de participants ! C’est fou, pauvre Mathilde 😉

Bon je dois avouer que parfois je décroche et je rêvasse. Mais c’est incurable chez moi.

  1. Peux-tu rédiger ton autoportrait décalé en quelques lignes ?

                                               Horos-portrait

>> Amour Après quelques tumultes  vous semblez avoir trouvé le calme et la sérénité depuis maintenant plusieurs années. Alors, ne gâchez pas tout avec vos incertitudes permanentes et profitez.

>> Travail On vous sollicite et on apprécie vos qualités, ça fait plaisir. Pensez à préserver votre vie privée.

>> Argent Des dépenses, encore des dépenses, quand serez-vous raisonnable ? Vos  grandes ambitions doivent-elles être systématiquement toutes coûteuses ??

>> Loisir Expression artistique, vous êtes d’humeur créative (comme toujours depuis votre naissance), vous variez les plaisirs entre le dessin, la musique et depuis peu l’écriture. Tant que ça vous défoule, ne vous l’interdisez pas mais pensez à faire un peu de sport… les kilos vous guettent.

>> Amitié Trop timide trop timide toujours trop timide. Oubliez un peu ce que l’on va penser de vous et osez parler !

  1. Un projet ?

En Résumé, Brume, c’est « Faire entendre ma voix, c’est exister » et son projet se résume ainsi :

  • Écrire des chansons
  • Enregistrer les morceaux
  • Monter sur scène
  • Avoir du talent et cartonner
  • Toucher les étoiles, faire la fête, ne plus vivre sur terre (tout simplement)

Pour conclure, pour Brume ce qui compte c’est VIVRE !

Découvrez ses chansons, son rythme et sa fantaisie sur : https://soundcloud.com/brume-artiste

Suivez ses actualités sur Facebook https://www.facebook.com/celine.perraud.794

 

Laisser un commentaire