Santé sans ministre : enlèvement ou mystification ? (FAKE NEWS)

Santé sans ministre : enlèvement ou mystification ?

Ce 8 décembre, au sortir du Conseil des Ministres, M. Hervé Bilouée, ministre de la Santé, a été enlevé. Dans quelles circonstances ?… Elles sont pour le moins étranges, jugez-en !

Le malaise du Ministre de la Santé

Peu après un Conseil où les arbitrages entre Bercy et la Santé furent –d’après un proche du Gouvernement–, tendus, le ministre de la Santé fait part  à son chef de cabinet d’un fort sentiment de malaise. Quelques instants plus tard, un bruit de chute inquiétant pousse le chef de Cabinet à pénétrer dans le grand bureau Louis XV. Stupéfait, il trouve le ministre évanoui sur le tapis manufacturé. Appel des secours, ambulance, départ en trombe vers la Pitié-Salpétrière.

L’ambulance volatilisée, le ministre aussi !

Mais le véhicule n’atteindra jamais cet hôpital. Il s’est comme volatilisé. Les recherches de la Police s’avèrent vaines. A 20 heures, le Gouvernement reçoit un message, mais refuse de communiquer sur le sujet. D’après nos sources, il s’agirait d’une demande de rançon.

Stocks invraisemblables de maques

Par ailleurs, notre confrère de Brut-Info a révélé d’autres évènements pour le moins curieux. Dans le climat délétère créé par la pénurie criante de masques ces dernières semaines, des recherches de la Police ont mis à jour une zone d’entrepôts non loin de Roissy, lesquels contenaient des stocks invraisemblables de masques. Toute la zone est maintenant bouclée et peu d’informations filtrent sur ce sujet. La place Beauvau se tait.

Import-export de… plumes ?

Aux toutes dernières nouvelles, la police a obtenu du juge de fouiller dans le téléphone portable du ministre, retrouvé sous son bureau (le lâchant au moment de sa chute), selon toute vraisemblance. Un nombre impressionnant de messages en provenance d’une même personne : M. Zuntong, intermédiaire chinois opérant dans l’import-export de grande envergure, font état de transactions aux volumes de très grande ampleur d’objets nommés « plumes ».

Toujours selon notre confrère, et nous avons pu le vérifier, les cours de bourse de la société Chineurodif, spécialisée en import-export de masques entre la Suisse et la Chine, ont augmenté de 500 % ces derniers mois. Et l’actionnaire le plus important de cette société est la banque suisse GHAD , dont nous avons tenté de contacter le Directeur Exécutif, M.Gressler. Là encore, nous n’avons obtenu qu’une fin de non-recevoir.

Mais posons-nous la question :  Y-a-t-il un lien occulte entre l’enlèvement du ministre et ses grandes manoeuvres chinoises ? Et quelles en sont les raisons ? Le Procureur de la République a, avec certitude, lors de sa conférence de presse, rejeté formellement ces hypothèses.

Quoi qu’il en soit, tant que cet enlèvement n’est pas clairement revendiqué, il peut être pour le moins légitime de se demander si cet acte odieux ne masque pas une énorme affaire d’escroquerie :  des millions de masques saisis, de mystérieux intermédiaires chinois, une banque suisse opaque, un ministre disparu dans la nature, cette enquête devrait permettre de nous dévoiler les secrets de cette affaire tentaculaire. Mais il est temps que les masques tombent.

Des millions de masques saisis, de mystérieux intermédiaires chinois, une banque suisse opaque, un ministre disparu dans la nature, cette enquête devrait permettre de nous dévoiler les secrets de cette affaire tentaculaire.

Mais il est temps que les masques tombent.

___ Auteur Eduardo R.

Eduardo R. a créé cette « actualité factice » ou « info-fiction » en atelier d’écriture créative destiné à rédiger des articles de presse et/ou de blog : Création de titres, de chapô et de paragraphes au ton... journalistique ! Bien sûr, la nature décalée des situations confère au texte un caractère humoristique. De plus, le jeu des péripéties et les situations étonnantes prouvent que les articles de presse se basent sur le Storytelling. Eduardo R. a bien raconté une histoire !

Laisser un commentaire