Mécanique des Nuits d’été

Les nuits d'été, Thomas Flahaut, Editions de l'Olivier

Roland Barthes, dans Le degré zéro de l’écriture, définit un style d’écriture qui se répand lors de la deuxième partie du XXe siècle. Il s’appuie sur  L’étranger d’Albert Camus pour élaborer son analyse théorique. Il associe cette écriture à une voix « blanche », qui n’aurait pas d’intonation. Elle est, selon Roland Barthes : « plate », « atonale », « transparente ». Elle relèverait d’une « absence idéale de style ». Cette écriture littéraire pourrait être approchée d’une écriture fonctionnelle qui écarterait l’émotion et l’image abstraite.

Lire plus

Métalepse

Métalepse et autres Dans cet article je vais tenter de définir plusieurs éléments de narratologie pour recontextualiser et délimiter la métalepse.  Je reviendrai sur la notion de mise en abyme que l’on peut parfois confondre avec la métalepse et, par extension, la fractale. Tout d’abord, je rappelle ce qu’est la narratologie : C’est la science des […]

Lire plus

Les poumons pleins d’eau

Les poumons pleins d'eau Jeanne Beltane Editions Equateurs

Ces dernières années, j’ai lu plusieurs récits liés à la réincarnation ou au lien entre humains et non-humains (notamment, Croire aux Fauves de Nastassja Martin qui a été une lecture très marquante).

Un soir, sans que je n’aie rien prémédité, un texte est littéralement sorti de moi, d’une traite : l’histoire de mon père qui, à la suite de son suicide, se serait retrouvé dans le corps d’un poisson.

Cette nouvelle, je l’ai envoyée à un concours d’écriture à l’initiative de Nicolas Mathieu, dans l’émission Bookmakers sur ARTE Radio.

Lire plus

GPS

GPS Lucie Rico POL roman homme lisant sur la plage

Avec son second roman GPS, Lucie Rico (complice de Rémanence des mots), publie chez POL une fiction brève qui déroute. Rien qu’à lire la couverture et ses rares lettres bleues sur blanc caractéristiques, on est « sommé » de tourner les pages ! Le livre, objet physique, devient sous les coups de clavier de Lucie, un Smartphone turbulent.

La cartographie qu’il dessine brise les frontières et le labyrinthe dans lequel le personnage d’Ariane navigue —  et est piégé — appartient à l’espace virtuel d’Internet. Un roman qui nous fait tanguer entre réalité et imaginaire…

Lire plus

Écrire à partir d’images

Que fait-on en atelier d’écriture ?
Ca varie ! Tout dépend du format (à la carte, abonnement, week-end), de la formule (Art du récit, Ecritures de soi, Poésie, Lab’accompagnement de manuscrit, Ecritures brèves…). C’est aussi selon l’animatrice ou l’animateur (Elise Goldberg, Adèle Rosenfeld, Mathilde Pucheu, Sébastien Souchon, Théo Pucheu), en fonction de sa sensibilité, sa mécanique mentale ou tout simplement son humeur. Le point commun ? La trame suivant un processus marquant une progression et un esprit malicieux et bienveillant ! 

Lire plus

Club de lecture

Notre animateur d’ateliers d’écriture passionné et passionnant, Sébastien Souchon, s’est vu confier l’animation d’un Club de Lecture à deux pas des ateliers Rémanence des mots, à la la Bpi – Bibliothèque publique d’information. Il a tellement bien conçu le programme que vous pouvez enchaîner Club de lecture et atelier d’écriture le mardi soir !

Lire plus

Deux morts plus loin

Son récit policier prend source en 1964 à Lyon après la découverte de deux cadavres dans une prison, l’un ayant assassiné l’autre. C’est un journaliste languissant qui mène l’enquête et plongera dans le passé à travers un journal intime datant de la fin de la Seconde Guerre mondiale.

Lire plus

La quête

Hypallages du texte :

► « Derrière la masse claire des rochers exaltés ». S’il n’y avait pas la marque grammaticale de l’accord, on pourrait associer « exalté » au narrateur. Cela sous-entend un double sens et injecte donc une forme de poésie. 

► « sur les cailloux discrets », même effet que précédemment. C’est d’autant plus fort que ces états émotionnels ainsi attribués à des éléments du décor, entrent en adéquation avec l’état du narrateur. 

► «  J’ai choisi de contourner ce petit massif pommelé où j’ai aperçu ses atours annelés, fugitifs. » Le mot « fugitif » correspond au comportement de l’animal. Nilso joue donc à cache-cache à travers sa narration, mais aussi le sens de ses mots. 

Lire plus