Formes d’écritures de soi

Ce n’est pas parce qu’on écrit à partir de souvenirs de soi, que l’on n’a pas recours à la fiction. Louis Aragon présente la difficulté de l’écriture de soi, dans « Le Mentir-vrai » – la nouvelle du recueil éponyme. En effet, il évoque une nécessité de reconstituer, et donc de déformer pour traduire un effet de réel, une authenticité. Parce que les souvenirs et les écrits sont fragmentaires, leur montage devient un artifice littéraire au service d’un texte. 

Lire plus

Poésie : Isabelle Garron, Livre-corps

Isabelle Garron, Livre-corps « Souvent le corps traduit clairement ce que la langue refuse d’énoncer. Ce n’est qu’en comprenant comment les matériaux du corps réagissent aux forces de la vie que nous pourrons mieux nous adapter à elles dans la pensée. […] Vivant, le corps tout entier, porteur de son propre sens, raconte son histoire, debout, […]

Lire plus