Ecrire au musée du Louvre

Le Musée du Louvre nous a confié l’animation de plusieurs ateliers d’écriture en lien avec l’exposition Giorgio Vasari. Lors des jeux proposés au cabinet des estampes le week-end, les visiteurs se sont improvisés auteurs et certains ont accepté de partager leurs textes ! Réflexions, notes, impressions, émotions, fantaisie, humour, sens du suspense et imagination ont prolongé l’expérience de la visite de l’exposition.
« Une petite fille regarde en souriant un très jeune garçon qui vient de se faire mordre. Il pleure sous l’effet de la douleur, peut-être encore plus de la surprise du pincement ou de la moquerie de sa supposée sœur.La fille a posé sa main sur l’épaule du garçon dans une attitude protectrice alors que, visiblement, elle tient de l’autre, l’écrevisse à l’origine des pleurs. »

Lire plus

Du Vermouth, par Guillaume

Et une pause, une très longue pause, accrochée au dos d’une grande chaise en velours, comme au bastingage de son salon, devenue radeau chahuté par les vapeurs de l’alcool. Et puis terre, terre crie une vigie moins malade que le reste du mobilier, l’odeur de vieux cuir du vieux fauteuil club qui la rassure. Elle se rassoit sur son gros coussin, où elle retrouve l’empreinte de son propre corps. Il est là, son fauteuil, refuge, médecin, parfois bras d’un amant d’un soir.

Lire plus

Activité parent-enfant à Paris

Le Panthéon à Paris fait appel à Rémanence des mots pour proposer un atelier d’écriture « Panthéon raconté en bulles » pour une activité en famille, parents-enfants. C’est l’occasion de découvrir le monument présenté par une animatrice du patrimoine du Panthéon et de créer collectivement un texte ludique ! 

Lire plus

Ateliers d’écriture gratuits – BPI

Dans le cadre du festival Effractions, la BPI organise des ateliers d’écriture créative autour d’oeuvres contemporaines sélectionnées. A cette occasion, en partenariat avec Rémanence des mots, la BPI propose des ateliers d’écriture entre ses murs !

Lire plus

Créer des personnages de fiction

Après une exploration d’écriture, – dans un carnet d’écrivain, par exemple –, et une fois un projet en tête (nouvelle, micro-fiction, roman…), c’est le moment de donner naissance à un ou plusieurs personnages. Il faut reconnaître qu’un personnage est rarement seul sur terre. A Rémanence, on dit que le personnage est le « nombril du récit » ! Eh oui, il est moteur aux péripéties, générateur de friction et entraîne les actions.

Lire plus

Le départ-Eduardo-R

Ce récit a été écrit lors d’un atelier d’écriture créative à la carte « Ecritures de soi » sur la thématique du JOURNAL D’ECRIVAIN. Il s’agissait de partir d’un souvenir d’enfance bleu pour  travailler la matière du souvenir. Ce qui est remarquable, dans le texte d’Eduardo R., c’est qu’il déroule un présent de narration et l’associe à un souvenir récent. Le narrateur raconte du haut de sa vie d’adulte. Cohabitent ainsi trois temporalités, procédant d’un emboîtement d’histoires, ou plutôt de nappes (de brouillard) !

Lire plus

Comment écrire un dialogue : règles et pratique littéraire

Le dialogue est un outil du récit qui a recours au style, à la syntaxe et répond à des enjeux narratifs. Chaque écrivain le manie différemment selon les besoins du projet littéraire. Nous vous proposons de réviser les règles de typographie, puis, d’observer les dérèglements présents dans la littérature. Conseils et trucs & astuces vous aideront à concevoir vos propres dialogues !

Lire plus

MON RÊVEUR

ECRITURES DE SOI « Vrais faux MOI et ses autres MOI » animé par Sébastien Souchon, pour aborder différentes approches de la métalepse.

La métalepse narrative (ou métalepse rhétorique théorisée par Gérard Genette), désigne un procédé littéraire relevant d’une « intrusion du narrateur ou du narrataire* extradiégétique** dans l’univers diégétique*** (ou de personnages diégétiques dans un univers métadiégétique****, etc.), ou inversement. » (Genette 1972, 244). Trop de jargons ? Pour le résumer simplement : « le fait qu’un récit s’interrompe pour mettre en scène le narrateur et / ou le lecteur », auquel on peut ajouter l’auteur lui-même ! (« Lexique des termes littéraires », Le Livre de Poche).
En bref, il s’agit de jouer sur la frontière entre l’illusion d’un récit et le récit en train de se fabriquer. On retrouvera ainsi facilement un récit dans le récit comme dans les Mille et une nuits !

Lire plus