Pour leur bien

Amandine Prié sourit Pour leur bien Editions Les Pérégrines

Le point de départ de ce premier roman est le personnage d’Inaya, qui s’est dessiné avant tous les autres, et avant même que j’aie une idée précise du sujet. J’avais en tête cette petite fille forte, courageuse, curieuse. Avec elle, c’est de l’enfance dont je voulais parler, de la place qu’on accorde à la parole des enfants, à leurs désirs, de ce que les adultes sont capables de faire « pour leur bien ». Je me suis souvenue de l’affaire de l’Arche de Zoé, qui m’avait beaucoup marquée à l’époque, et ce fait divers m’a semblé être la matière première idéale pour creuser ces différentes questions.

Lire plus

Coucher de soleil

pour créer une description déceptive de coucher de soleil. Il s’agit de jouer avec le cliché « poétique » du coucher de soleil et de le détourner à travers des comparaisons et des métaphores ! 

Lire plus

Petite Martine

Ce texte est issu d’un exercice d’écriture visant à créer un portrait de personnage en insérant des allitérations (répétitions de consonnes). Ce bref texte « Petite Martine » prend des accents de comptine. Les effets sonores facilitent la mémorisation. Agnès est parvenue à traduire le caractère du personnage à travers cette prosodie. 

Lire plus