Créer des personnages de fiction

Après une exploration d’écriture, – dans un carnet d’écrivain, par exemple –, et une fois un projet en tête (nouvelle, micro-fiction, roman…), c’est le moment de donner naissance à un ou plusieurs personnages. Il faut reconnaître qu’un personnage est rarement seul sur terre. A Rémanence, on dit que le personnage est le « nombril du récit » ! Eh oui, il est moteur aux péripéties, générateur de friction et entraîne les actions.

Lire plus

Maupassant et troubles psychiques

Avec pour mentor Gustave Flaubert – Normand comme lui –, Guy de Maupassant fait ses débuts dans le journalisme et, pas à pas, dans la littérature. La relation qui se tisse entre les deux écrivains sera fructueuse pour Maupassant car il aura ainsi bénéficié d’un coaching littéraire privilégié, motivant mais sans concession

Lire plus

Le départ-Eduardo-R

Ce récit a été écrit lors d’un atelier d’écriture créative à la carte « Ecritures de soi » sur la thématique du JOURNAL D’ECRIVAIN. Il s’agissait de partir d’un souvenir d’enfance bleu pour  travailler la matière du souvenir. Ce qui est remarquable, dans le texte d’Eduardo R., c’est qu’il déroule un présent de narration et l’associe à un souvenir récent. Le narrateur raconte du haut de sa vie d’adulte. Cohabitent ainsi trois temporalités, procédant d’un emboîtement d’histoires, ou plutôt de nappes (de brouillard) !

Lire plus

La quête, Nilso

Hypallages du texte :

► « Derrière la masse claire des rochers exaltés ». S’il n’y avait pas la marque grammaticale de l’accord, on pourrait associer « exalté » au narrateur. Cela sous-entend un double sens et injecte donc une forme de poésie. 

► « sur les cailloux discrets », même effet que précédemment. C’est d’autant plus fort que ces états émotionnels ainsi attribués à des éléments du décor, entrent en adéquation avec l’état du narrateur. 

► «  J’ai choisi de contourner ce petit massif pommelé où j’ai aperçu ses atours annelés, fugitifs. » Le mot « fugitif » correspond au comportement de l’animal. Nilso joue donc à cache-cache à travers sa narration, mais aussi le sens de ses mots. 

Lire plus

Au beau matin, Sabrina Kermiche

Sabrina Kermiche a participé à l’atelier d’écriture à distance INITIATION. Désormais elle est accompagnée progressivement dans la création d’une nouvelle pour l’atelier d’écriture à distance Ecritures brèves Rémanence des mots. Voici un extrait de cette brève scène de fiction qui inspire le dégoût : « Il regarda avec horreur son bol et y vit, entre les céréales, une véritable piscine d’asticots blancs qui nageaient allègrement dans le lait. Il sentit soudain ces petites bestioles dans sa bouche, sautiller sur sa langue, se faufiler entre ses dents, il les sentit même dans son estomac y pondre des œufs et s’y installer pour de bon. »

Lire plus

Comment écrire un dialogue : règles et pratique littéraire

Le dialogue est un outil du récit qui a recours au style, à la syntaxe et répond à des enjeux narratifs. Chaque écrivain le manie différemment selon les besoins du projet littéraire. Nous vous proposons de réviser les règles de typographie, puis, d’observer les dérèglements présents dans la littérature. Conseils et trucs & astuces vous aideront à concevoir vos propres dialogues !

Lire plus

Moitié supérieure

Léa Cuénin a écrit MOITIE SUPERIEURE, un bref récit de fiction qui met en scène le point de vue narratif et interroge la place du lecteur ! Un personnage en observe un autre à bonne distance : rue façade. L’observé accomplit ses gestes du quotidien. Les deux personnes vont se rencontrer. Que va-t-il se passer ?

Lire plus

Pas mon genre

Léa Cuénin participe à un atelier d’écriture à distance MENU. Lors de cette session, elle a joué avec les temporalités et créé PAS MON GENRE ! L’atelier d’écriture à distance MENU consiste à sélectionner des trames d’atelier : narratives, poétiques, thématiques. Il s’agit alors de composer sa suite d’ateliers et échanger avec l’animatrice d’atelier à distance, Mathilde Pucheu, pour définir des points d’amélioration, identifier des procédés techniques, pas à pas ! Un texte qui évoque la rencontre d’un personnage avec la drogue.

Lire plus

MEURTRE NOCTURNE, CITE DE LA PLEINE LUNE, SARCELLES

Un récit conçu comme des séquences de film, à la fois grâce à un glissement de point de vue, mais aussi en maniant l’esthétique du scénario avec des phrases hachées et concises. Ce court récit crée une atmosphère bleutée où les sons sont mis en valeur aussi bien à travers la description que par les figures de style sonores qu’elle injecte. Suspense !

Lire plus

NUIT BLANCHE, Gaël Lecouedic

Gaël Lecouedic écrit NUIT BLANCHE. Est-ce la suite de EN TRANSIT POUR NULLE PART ? Mystère ! Il est possible de reconstituer un récit… Si ce narrateur à la première personne était le même, se peut-il qu’il soit engagé dans des magouilles qui le dépassent, qu’il ne soit que le sujet d’une mafia ou même au service d’un financement politique douteux ? Le suspense est souligné par les descriptions, les ellipses créent des sauts dans le temps pour taire le pire : Un crime !

Lire plus