Carson MacCullers « Le coeur hypothéqué »

Des nouvelles de Carson McCullers – Le cœur hypothéqué

Je vois un triple intérêt à lire ce recueil de nouvelles  :

  1. Des nouvelles comme des bulles plus ou moins longues à éclater !

Difficile de vous concentrer entre un emploi du temps professionnel chargé et des des activités prenantes ? Ces nouvelles sont parfaites. Un travail de jeunesse qui se développe dans une expérimentation de la durée et se cristallise autour de situations réalisant un glissement graduel sur des personnages à l’identité très marquée.

« Avec ses yeux écarquillés, ses oreilles en feuille de chou, sa bouche toujours entrouverte, il ressemblait maintenant à quelqu’un qui est tout étonné et qui attend quelque chose de formidable. »

  1. Un plaisir de lecture grâce à une langue à la fois précise et subtile.

Carson McCullers a le sens du détail. Et grâce à ces détails, les lieux, les personnages prennent vie. Son sens du rythme se traduit dans la durée de la phrase qui s’appuie sur la simplicité et s’articule aux autres (phrases) aussi naturellement qu’une bulle éclate.

  1. Des retours d’éditeurs instructifs.

Certaines nouvelles sont suivies de lettres critiques d’éditeurs qui rappellent les retours en atelier d’écriture créative. Ce sont des remarques pertinentes qui analysent le style, la narration, les points forts et les points plus faibles.

« Elle fixa la bouteille vide et laissa son imagination vagabonder de façon absurde, comme cela se produisait dans ces moments-là. Elle se vit, à l’intérieur de la bouteille de whisky – avec Marshall. Écœurants de perfection et de petitesse. Se débattant furieusement contre la paroi froide et lisse, comme des singes en miniatures. Le nez écrasé, l’œil hagard, dévorés d’un désir impatient. »

Le cœur hypothéqué, Carson McCullers, Edition Le Livre de Poche, 2017.

Bonne lecture !

 

Laisser un commentaire