Littérature à dispositif

Pour avoir une idée de l’inventivité des écrivains, mais également de leur approche ludique de la littérature, nous avons opéré un « classement » qui ne fait aucunement autorité tant les frontières sont poreuses. Aucun texte ne relève cependant de la poésie, probablement par paresse de notre part, mais aussi parce que nous considérons que la poésie, par essence, interroge toute forme littéraire. Ainsi la poésie crée son propre système spécifique.Il s’agit juste ici de modestes repères littéraires (excluant la poésie), réalisés par Mathilde Pucheu et Elise Goldberg, sans aucune ambition érudite !

Lire plus

MON RÊVEUR

ECRITURES DE SOI « Vrais faux MOI et ses autres MOI » animé par Sébastien Souchon, pour aborder différentes approches de la métalepse.

La métalepse narrative (ou métalepse rhétorique théorisée par Gérard Genette), désigne un procédé littéraire relevant d’une « intrusion du narrateur ou du narrataire* extradiégétique** dans l’univers diégétique*** (ou de personnages diégétiques dans un univers métadiégétique****, etc.), ou inversement. » (Genette 1972, 244). Trop de jargons ? Pour le résumer simplement : « le fait qu’un récit s’interrompe pour mettre en scène le narrateur et / ou le lecteur », auquel on peut ajouter l’auteur lui-même ! (« Lexique des termes littéraires », Le Livre de Poche).
En bref, il s’agit de jouer sur la frontière entre l’illusion d’un récit et le récit en train de se fabriquer. On retrouvera ainsi facilement un récit dans le récit comme dans les Mille et une nuits !

Lire plus