L’ÉQUIPE RÉMANENCE, CORENTIN BRETON

L’Équipe Rémanence vous présente Corentin Breton !

Animateur d’ateliers d’écriture à Rémanence des mots

Un parcours de formation, à son rythme

Mon parcours est à l’image de mon éveil littéraire : tardif mais passionné. J’étais d’abord intéressé par les sciences dures – que j’affectionne encore aujourd’hui dans une moindre mesure – mais quelques rencontres adolescentes ont finalement été déterminantes dans mon choix de formation. J’ai donc suivi des études de lettres modernes, avant de me spécialiser dans l’édition. Du plaisir de lecture sont nées les prémices de la bibliophilie.

L'équipe rémanence Corentin breton

Des conseils pour développer son potentiel d’écriture ?

L’écriture est toute personnelle et, même si c’est assez commun, il est important de rappeler le rôle de la lecture. Matisse n’est pas devenu Matisse en un jour, comme Balzac n’a pas écrit sa Comédie humaine en une nuit. Beaucoup lire, donc ; puis développer son propre regard.

Comment entraînes-tu l’écriture ?

Personnellement, je fonctionne beaucoup avec des déclencheurs narratifs, ces éléments extérieurs – ou non – qui inspirent en entraînent l’écriture. En ce sens, dans les ateliers, à travers différents médiums, je m’intéresse à la résonance de certains mots ou sons, de certaines images, pour déclencher le récit et l’amplifier.

 

Mes études m’ont permis de créer mes premiers objets éditoriaux en tant qu’éditeur ; et, s’ils ne sont pas toujours aussi aboutis que les suivants, je garde un excellent souvenir de ma collaboration avec un auteur (sous pseudonyme) et un artiste dont j’apprécie le travail, Olivier Lapicque. Nous avions réalisé un petit roman, à tirage très confidentiel, aujourd’hui épuisé, que je suis fier d’avoir dans ma bibliothèque, malgré tous ses défauts !l'équipe rémanence Corentin breton

Par ailleurs, c’est aussi un bon exemple d’aboutissement littéraire : un texte de jeunesse repris, corrigé, élagué avant d’être amplifié, pour former un ensemble plus cohérent et abouti. L’essentiel est à n’en pas douter beaucoup de patience et de travail. 

Des conseils de lecture ?

En ce qui concerne mes goûts littéraires, même s’ils sont assez éclectiques, je me spécialise quelque peu dans la littérature française du xxsiècle. Ce que j’appelle des « vieilleries », qui ne le sont pas tant que ça, mais aujourd’hui moins lues : Vialatte, Boudard, Léautaud, Forton, Des Forêts, Marceau, Calaferte, etc. J’ai aussi beaucoup été influencé par les auteurs sud-américains, comme Borges et Cortázar. Pas d’auteur fétiche, mais un grand cercle d’influences.

Vois-tu des liens entre la littérature et les autres arts ?

Je me suis intéressé dans mes études, et encore aujourd’hui, à l’intermédialité. Il me paraît essentiel de regarder du côté des arts visuels et autres formes pour peaufiner sa sensibilité et participer des déclencheurs narratifs.

Un coup de cœur littéraire à partager ?

Vous pouvez les retrouver sur un compte Instagram dédié. Le dernier en date est La Dame du Job d’Alexandre Vialatte (toujours disponible aux éditions Le Dilettante).

Une citation d’auteur ?

Il y a bien une citation approximative, qui me vient de Deleuze dans son Abécédaire, au sujet de l’écriture : « L’écrivain, comme l’animal, est un être aux aguets. » Sans m’y attarder, cette remarque est importante en ce qu’elle montre que l’écriture résulte d’attentions particulières. Prenez le temps de vous nourrir de vos observations.

Corentin Breton anime : Atelier thématique le mercredi de 19 h à 21 h

                                   Lab’d’écrivain le jeudi de 19 h à 21 h 

Portes ouvertes : lundi 10 et mardi 11 septembre (18 h 30 ou 20 h)

Inscriptions : info@remanencedesmots.fr / 06 59 73 38 36

2 commentaires sur « L’ÉQUIPE RÉMANENCE, CORENTIN BRETON »

Laisser un commentaire