L’Équipe Rémanence, Anna Mezey

L’Équipe Rémanence vous présente Anna Mezey !

Animatrice d’ateliers d’écriture à Rémanence des mots

Un parcours de formation ouvert sur les langues et l’expérience

D’un côté des études universitaires (master en sociologie axé sur migrations et relations interethniques, cours de journalisme culturel, cours de management et genre, master en création littéraire), écoles de langues (français, hongrois) d’ateliers d’écriture (présentiel, à distance, en suédois, en français…) et de l’autre côté des voyages, de l’expérience professionnelle, des rencontres, des livres…

L’enfance d’une lectrice 

L'Équipe Rémanence Anna Mezey
Anna Mezey

C’est principalement ma famille qui m’a donné le goût pour la littérature et la lecture. La littérature a toujours été très présente chez moi. A partir du moment où j’ai appris, je n’ai cessé de lire. Ma mère m’a offert mes premiers livres et elle m’a toujours encouragée à lire, tandis que mon père m’a toujours raconté les histoires de son enfance – qu’il recueille aujourd’hui dans ses Mémoires. Ma grand-mère paternelle me lisait des histoires dans sa langue, le hongrois, et parfois même en suédois pour me faire plaisir. Elle écrivait toujours des lettres à mon père, qu’on gardait dans un meuble de notre salon et que j’essayais de décrypter.

Le chemin vers l’écriture

Pendant quelques années j’ai rêvé devenir journaliste pour mettre l’écriture au cœur de mes projets professionnels mais je n’ai jamais eu assez confiance en moi pour présenter un dossier à l’université. Du coup j’ai pris un chemin plus long ! Cela dit, l’écriture a toujours occupé une place importante dans ma vie personnelle, soit avec mon journal intime, soit avec des nouvelles ou des poèmes. J’ai publié des articles (critiques d’art, essais, reportages sociologiques) pour des magazines culturels et sociaux suédois, mais toujours en parallèle de mes activités professionnelles. Pendant quelques années, j’ai tenu un blog en suédois sur le thème de la société française vue par une étrangère. Le désir d’aller vers la fiction et de sortir du contexte académique et journalistique, m’a amenée à participer aux stages d’écriture créative, d’abord en suédois et puis, j’ai sauté le pas et commencé à écrire en français.

photo atelier rémanence des mots L'Équipe Rémanence
Photo d’un atelier Rémanence des mots

Quelles chances donnes-tu aux opportunités artistiques et/ou professionnelles ?

Depuis un certain temps, beaucoup ! Il faut en effet donner des chances mais aussi savoir les saisir. J’ai longtemps travaillé dans le milieu scolaire et de la culture pour piloter des projets culturels et de recherche. En parallèle, j’ai toujours écrit (articles journalistiques, chroniques sociologiques, poésie) d’abord en suédois, ma langue maternelle.

Pendant plusieurs années j’ai suivi des ateliers d’écriture, en suédois et en français et j’ai créé un projet de poésie en suédois. J’ai ensuite intégré le master de création littéraire à Paris 8 où j’ai développé mon manuscrit « Un amour en miettes ». Passionnée par l’écriture et l’échange, j’ai quitté mon travail et me suis formée à l’animation d’ateliers d’écriture. Je choisis de consacrer ma vie professionnelle et artistique au partage et à l’écriture.

Une méthode d’écriture ? Méthode : Oui mais ce n’est pas une méthode universelle. Chacun doit développer sa méthode d’écriture en fonction de ses envies, de ses possibilités, de ses contraintes, de ses capacités, de ses désirs…

Quand écris-tu ?

J’aime écrire le matin.

J’essaye d’écrire le matin.

Je n’arrive pas toujours à écrire le matin.

Des projets ?

Avec une amie auteure-musicienne, nous allons travailler durant l’année scolaire prochaine avec une classe de collégiens à Epinay-sur-Seine. Le projet « Labolangues » cherchera à interroger avec les élèves les rapports que nous entretenons avec les langues différentes, pour faire émerger une écriture individuelle et créer ensemble un texte collectif, afin d’aboutir à la création d’un montage sonore.

Cet été, je vais tenter une auto-traduction de mon manuscrit « Un amour en miettes ». C’est l’histoire d’une jeune femme en errance qui cherche un point d’attache à travers un nouveau pays, d’une nouvelle langue, d’une relation amoureuse. L’exercice de faire un aller-retour entre le français et le suédois me passionne d’avance ! L’histoire prendra t-elle une nouvelle forme ?

Où puises-tu ton inspiration ? Lire un bon livre. Mon entourage. La rue. Les gens. Être assise sur un terrasse de café et écouter les gens. Suivre quelqu’un dans la rue. Rentrer dans un « flow » quand j’écris.

Comment créer un atelier d’écriture ? Un peu de texte, un peu de lecture, un peu d’images, un peu des gens qui sont là, un peu de mon intuition, d’écoute, de joie et de sourire, dans la perspective de créer une ambiance sereine et agréable pour que tout le monde puisse écrire l’histoire qu’il a envie d’écrire.

Comment développer un projet littéraire ?

Se donner du temps. Créer du temps pour soi. Prendre du temps. Ne pas s’arrêter. Ne pas perdre confiance. Ne pas se décourager. Prendre du plaisir. Continuer à écrire !

Auteur fétiche ?

Valérie Mréjen. J’adore ses romans composés de fragments courts, puisant son inspiration dans l’observation subtile du quotidien. Je pense notamment au triptyque L’agrume, Mon grand-père et Eau Sauvage qui sont écrits à partir de petits bouts de souvenirs, de lieux communs, de malentendus, que ce soit au sein de la famille, dans la relation enfant-parent, ou dans la relation homme-femme. Beaucoup d’humour ! J’aime également beaucoup l’auteure américaine Siri Hustvedt pour sa belle langue et sa capacité à mener sous la peau de ses personnages et Annie Ernaux parce que c’est Annie Ernaux.

Un conseil de lecture ? Tout ce que j’aimais de Siri Hustvedt. Amour, amitié, suspens, art contemporain, psychologie

Une citation ?

« Nos visions commencent avec nos désirs » – Audre Lorde, poète et essayiste féministe américaine.

Anna Mezey anime : Fictions & Variations le lundi de 19 h à 21 h

                                     Créations de fictions le lundi de 19 h à 21 h 

                                        Brouillon d’auteur le mercredi de 19 h à 21 h 

Portes ouvertes : lundi 10 et mardi 11 septembre (18 h 30 ou 20 h)

Inscriptions : info@remanencedesmots.fr / 06 59 73 38 36

Un commentaire sur « L’Équipe Rémanence, Anna Mezey »

Laisser un commentaire