Ecrire une chronique littéraire

comment écrire une chronique littéraire

Ecrire une chronique littéraire

comment écrire une chronique littéraire - livres empilés

Comment écrire une chronique littéraire ?

De nombreux blogs littéraires recommandent des livres à travers des chroniques. Mais qu’est-ce qui distingue une chronique de livre d’une critique littéraire ? La chronique peut-elle être dénuée de jugement ? Tout·e auteur·e de chronique littéraire prend position avant de donner le ton à son écrit !

Critique littéraire, définition

La critique littéraire relève d’une interprétation artistique. Elle combine étude de texte, évaluation esthétique et discussion sur ce que l’oeuvre véhicule, et sa réception. La critique peut aussi bien correspondre à un écrit théorique fondé sur les théories de la littérature qu’à un compte rendu sur l’oeuvre littéraire.

La notion de jugement est inhérente à la critique.

La forme journalistique est la plus courante. La notion de jugement est inhérente à la critique. Son auteur questionne la légitimité d’appartenance au rang d’oeuvre et sa place dans le champ littéraire. Le jugement qui émane de l’analyse s’appuie sur des éléments de structure, de sens et de style. 

écrire une chronique littéraire ou une critique littéraire - bibliothèque remplie de livres floueL’auteur conçoit ainsi un texte argumentaire développé qui présente des exemples concrets. La critique littéraire ne relève pas de la littérature. Elle n’est cependant pas à l’écart, non, on peut dire qu’elle surplombe la création. Le ton adopté par la critique littéraire peut prendre une tournure plus ou moins polémique. Parfois, le critique blesse l’auteure ou l’auteur de l’oeuvre.

« Plus une œuvre est bonne, plus elle attire la critique. C’est comme les puces qui se précipitent sur le linge blanc. », constate Gustave Flaubert. 

Chronique littéraire, B-A, ba 

Une chronique littéraire a pour objectif de présenter un livre, ne relevant pas nécessairement de la littérature. Par conséquent, il peut s’agir d’un livre didactique, d’un essai, d’un texte pédagogique ou d’un témoignage. 

Cependant, si le terrain d’investigation de la chronique littéraire est vaste, il s’agira bien d’un livre adressé à des lecteurs visant soit : 

  • À les renseigner (Guide touristique, recette de cuisine…) ;
  • A les informer (Encyclopédie, Dictionnaire…) ;
  • A les instruire (Code de la route, manuel de grammaire…) ;
  • A les questionner (Essai) ;
  • A les émouvoir (Témoignage).

un mode d’emploi de meuble Ikéa ou un tract publicitaire ne fera pas l’objet d’une critique littéraire.

Chronique littéraire prescrire des livres, aider le lecteur à se repérer - loupeAinsi, un mode d’emploi de meuble Ikéa ou un tract publicitaire ne fera pas l’objet d’une critique littéraire. Ca va de soi ? Oui, mais revenir aux fondamentaux, ça permet de bien distinguer les différents formats rédactionnels. 

Quant au champ littéraire, il comprend (liste non exhaustive) :

  • La littérature blanche ou littérature générale (ne relevant pas du genre littéraire) ;
  • La littérature de genre (littérature de l’imaginaire, policier, fantastique, comique, aventure, steampunk, romance…)
  • La littérature « hybride » ou expérimentale (inclassable) ;
  • La micro-fiction ;
  • La poésie ;
  • Le théâtre ;
  • Le scénario ;
  • L’autobiograhie ;
  • La biographie ;
  • L’autofiction ;
  • La littérature jeunesse (comprenant les albums, les récits, les imagiers…)
  • Etc. 

Chronique littéraire, mode d’emploi !

avis de chroniqueur rédaction de chronique littéraire - jeune fille à lunettes assises sur le sol d'une bibliothèque au milieu de livres éparpillésLa chronique littéraire va, dans un premier temps, présenter le livre pour que le lecteur identifie immédiatement si cela l’intéresse et poursuit sa lecture. Un enseignant appréciera un texte didactique ou un livre de littérature jeunesse, par exemple.

Ensuite, l’auteur·e présente son avis qui se base sur sa perception subjective et son usage. L’auteur·e de chronique partage un jugement sur le ton complice du conseil. Il aura plutôt tendance à écrire sur des livres qu’il conseille ou réaliser un comparatif pour permettre à ses lecteurs de faire un choix.

Quels sont les avantages et inconvénients de chacun des trois dictionnaires ? Quel est le meilleur guide sur la ville de Paris ? Quel est le livre le plus complet et rapide à lire pour les jeunes parents ?

En exprimant clairement son opinion, le rédacteur de chronique dessine un univers d’une chronique à l’autre et joue un rôle de prescripteur. Le lecteur identifie plus facilement où se situer. 

exprimer clairement son opinion rédacteur de chronique - mappemonde

Prescrire des livres

chronique littéraire quels livres - jeune femme souriante portant une pile de livresLa chronique littéraire, en remplissant une mission de prescription peut servir des intentions commerciales. En effet, les libraires présentent souvent des chroniques sur le site de leur librairie ou dans la boutique elle-même pour inviter les clients à consulter ces livres puis les inciter à les acheter.

En conseillant des livres, on aide le lecteur à se repérer.

Cette invitation-incitation est vertueuse dans la mesure où le client cherche à être accompagné dans ses choix de lecture. On peut rapprocher ce rôle de celui du pharmacien qui conseille les patients dans l’intérêt de leur santé. En conseillant des livres, on aide le lecteur à se repérer. 

Si le libraire incite à l’achat, le bibliothécaire invite au prêt. Sa position de conseillère ou conseiller remplit un rôle de service public au même titre que l’infirmière ou l’infirmer, si on file la métaphore médicale ! Et « soigner l’âme » – si ce n’est la guérir – c’est essentiel, non ?

Une chronique littéraire et des lecteurs

chronique littéraire rédiger et lire - deux livres scientifiques empilésLa personne qui rédige une chronique littéraire s’adresse à des lectrices et des lecteurs. Selon la relation qu’elle souhaite entretenir avec son lectorat, elle définira sa posture, son ton et l’ambition de son contenu. Si on s’adresse à des collégiens, des usagers de bibliothèques, des abonnés à un blog ou à des universitaires, on modifiera le niveau d’exigence en termes de contenu et de mode d’expression.

En effet, on ne crée pas le même degré de connivence !

C’est pourquoi, il est nécessaire d’identifier son lectorat. Une fois cette première étape franchie, le besoin en contenu variera. La chronique peut apporter des informations sur le contexte de l’oeuvre et de son auteur plus ou moins approfondie. 

Variétés de chroniques

Brièveté et simplicité sont des atouts indispensables !

On rencontre une grande variétés de chroniques. En effet, le format varie en fonction du destinataire, soit le type de lectorat. Mais aussi en fonction du livre commenté et du rédacteur de la chronique. Un autre aspect n’est pas à négliger, c’est l’espace de publication de la chronique. 

écrire une chronique littéraire sur un blog - page de blogSi elle est diffusée sur le Web – le plus souvent un blog –, le lectorat comprend les robots (moteurs de recherche) et une manière de lire en ligne très spécifique (lisibilité, aération typographique, clarté syntaxique). On peut dire que le lecteur en ligne dispose de peu de temps et souhaite rapidement arriver à l’essentiel ! Brièveté et simplicité sont des atouts indispensables !

Pour une publication sur les réseaux sociaux, comme Instagram, pour une expérience « Bookstagram », le contenu sera encore plus bref et… nécessairement plus percutant, grâce à des phrases d’accroche et des formules-clés qui sauront accompagner l’image (motrice et matrice). 

Si elle est diffusée dans un journal littéraire, un magazine littéraire, elle s’adresse, en principe, à un lectorat averti et exigeant. Elle peu donc présenter des développements plus approfondis et apporter des informations complémentaires plus érudites. Le magazine littéraire aura un format de présentation proche du livre.

chronique littéraire érudite - Saturne

Ecrire une chronique littéraire

Pour écrire une chronique littéraire, il suffit de définir ses destinataires, identifier son espace de diffusion et les livres qu’on a envie de partager. Le ton et le registre d’expression se dessineront plus naturellement. Ne reste plus qu’à lire, puis écrire !

Se former à la rédaction de chroniques littéraires avec la formation à l'écriture Web

Laisser un commentaire